picto croix

Livre blanc sur la stratégie Data-driven

picto newsletter

Les 5 idées reçues sur les réseaux sociaux

4 bras pointant vers un écran d'ordinateur portable

Cette année, c’est décidé, vous vous penchez sérieusement sur la présence et la communication de votre entreprise sur les réseaux sociaux ! En fonction de vos objectifs, vous structurez un plan d’actions Social Media et vous vous y tenez.


De nombreuses questions se posent alors…

Avons-nous la capacité de traiter le sujet social media au sein de l’entreprise ? Sur quelles plateformes être présent en fonction de mon secteur d’activité, de mon business ? Quel retour sur investissement en attendre ?
Nous allons vous exposer les idées reçues sur les réseaux sociaux contre lesquelles il vous faudra lutter pour mettre en place une véritable stratégie.

Idée reçue n°1 :“C’est super simple, on peut le faire en interne”

Accessibilité de tous à tous les réseaux sociaux ne signifie aucunement simplicité.
Le maniement des réseaux requiert formation et expertise. S’il peut paraître simple de prendre en main un canal comme Facebook ou LinkedIn et de réaliser un post, il est plus compliqué de comprendre comment fonctionne chaque plateforme et de savoir l’utiliser en fonction d’objectifs et de cibles bien définies en amont.
Facebook, YouTube, Instagram, Twitter, LinkedIn, Pinterest, et Tumblr sont les réseaux sociaux les plus populaires.
Chaque plateforme possède un fonctionnement bien spécifique, fonctionne sur la base d’un algorithme qui implique de bien en saisir le fonctionnement et les subtilités avant de mettre en place des actions différenciées selon les réseaux au sein d’une stratégie plus globale.

Le saviez-vous ?

6 Français sur 10 se rendent quotidiennement sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram ou bien encore TikTok ainsi que sur les messageries instantanées telles que Messenger ou WhatsApp. En moyenne, les Français passent chaque jour 45 minutes sur ces réseaux et messageries, soit un tiers de leur temps de surf. Aujourd’hui, 8 Français sur 10 sont adeptes du e-commerce (Source : Médiamétrie).

Idée reçue n°2 : “ Si je poste une fois de temps en temps, c’est bon”

Rien ne sert d’être présent sur une plateforme si c’est pour publier une fois de temps en temps et puis laisser tomber pendant plusieurs semaines ! Le maître mot est régularité.
N’oubliez jamais que vous communiquez pour une communauté dont vous devez capter l’attention et que vous devez fidéliser. Il est donc primordial d’apporter du contenu de qualité régulièrement pour générer de l’interaction avec votre audience.
À contrario, rien ne sert de publier trop et surtout pour ne rien dire. La pertinence de contenu est de mise pour fidéliser vos communautés.

Afin de garder le rythme des publications et ne pas fonctionner “au petit bonheur la chance” quand vous avez le temps, le bon outil est le calendrier rédactionnel préparé en amont et que vous pouvez suivre de façon rigoureuse.
Sachez également que la fréquence de publication diffère selon les plateformes.
Par exemple : on ne publie pas les mêmes jours et aux mêmes horaires sur LinkedIn, le réseau social professionnel, que sur Facebook ou bien Instagram.

Idée reçue n°3 : “Les réseaux sociaux ne rapportent rien”

néon change

Adossés à une stratégie marketing solide, les réseaux sociaux sont de véritables leviers de croissance et un enjeu stratégique pour tout dirigeant d’entreprise. Intégrés en amont au sein d’une stratégie globale de communication, ils contribuent à développer la notoriété et nourrissent l’image de marque. Finalement, ils ont un impact positif sur le taux de conversion.
Il est fondamental de distinguer les publications organiques (non sponsorisées) de la publicité sur les différentes plateformes. La publicité sur les réseaux sociaux a de nombreux avantages par rapport à la publicité plus classique tel qu'un spot radio ou une campagne
d’affichage dans la rue :

  • un ciblage précis en fonction de zones géographiques, de profils, de catégories socio-professionnelles, de centres d’intérêt.
  • la capacité à toucher beaucoup plus de monde pour un coût de diffusion moins élevé.
  • La capacité à toucher une audience ayant déjà visité votre site web grâce aux campagnes dites de “retargeting”.
  • la possibilité de mesurer plus facilement votre retour sur investissement (par exemple : le trafic généré sur un site internet, les interactions sur une publication voire les visites en magasin…)

Idée reçue n°4 : “Pour toucher mes cibles, je publie sur tous les réseaux”

Avant de vous lancer, il est important de bien connaître vos publics clés et de choisir les réseaux les plus pertinents pour promouvoir votre entreprise et vos produits/services. Rien ne sert d’être présent sur toutes les plateformes, mieux vaut en privilégier 2 ou 3 maximum et bien les travailler. La qualité avant la quantité !

Vous pouvez vous baser sur les « 4P du Social Marketing Mix » pour avancer dans votre réflexion.

  • Publics

    Il faut définir clairement quelles sont vos cibles et définir des “personas” en fonction de critères socio-démographiques : âge, localisation, secteur d’activité, loisirs, centres d’intérêts… Vous devez circonscrire l’ensemble des habitudes et pratiques de votre cœur de cible afin de publier des contenus en adéquation avec ce qui les intéresse : du contenu texte sur un blog, des vidéos, des podcasts…
  • Plateformes

    Chaque plateforme a ses spécificités, ses modes de fonctionnement, un algorithme qu’il faut connaître. Par exemple, de façon très schématique : LinkedIn est le réseau professionnel incontournable où les contenus plus institutionnels sont plutôt de mise. Pour des contenus plus divertissants: YouTube, Snapchat, TikTok ou Facebook sont des terrains de choix. Pour mettre en avant vos produits : Instagram et Pinterest sont à privilégier.
  • Publications

    Privilégiez la qualité à la quantité. Chaque publication doit être réfléchie et travaillée en fonction de votre univers de marque. Le contenu doit être pertinent pour votre audience et la forme travaillée graphiquement.
  • Périodicité

    Il est recommandé d’établir un planning éditorial ou calendrier rédactionnel qui permet de mieux gérer le nombre de posts par semaine et par réseau et de varier les contenus. Cet outil permet d’avoir une visibilité globale, de ne rien omettre mais également de programmer vos publications en amont.
tasse de café à côté d'un smartphone affichant les applications des principaux réseaux sociaux

Idée reçue n°5 : “Je fais un post et je le duplique partout”

Le duplicata de post d’un réseau à un autre est très mal perçu par les internautes. En effet, il est courant de consulter plusieurs plateformes quotidiennement. Par conséquent, il est fortement recommandé de ne pas proposer deux fois le même type de contenu.
Cela peut même être contre-productif pour une marque.
Chaque plateforme requiert des types de contenus et des formats différents. Si vous souhaitez publier un contenu sur deux réseaux distincts, vous pouvez adapter votre publication en fonction des spécificités de chaque réseau (heure de diffusion, format du post…) mais aussi en fonction de vos cibles si celles-ci diffèrent d'une plateforme à l'autre.

personne en train de définir une stratégie social media

Vous avez maintenant les clés en main pour éviter certaines erreurs lorsque vous décidez de développer votre présence sur les réseaux sociaux.
Vous manquez de temps et de ressources en interne pour construire votre stratégie Social Media ? Vous souhaitez avoir plus d’expertise sur le sujet ?
Contactez l’agence ! Nous saurons vous guider et vous proposer une solution adaptée à vos objectifs.